Publié dans Non classé

L’amitié homme – femme

♂ + ♀= ⚤ou ⚥ ?

Est-ce que l’amitié entre un homme et une femme est possible ? C’est une question qui anime les débats lors des soirées entre amis ou dans les forums de discussion. Et la réponse n’est pas forcément si évidente, selon l’expérience de chacun, la vision change et les avis sont parfois bien - trop ! - tranchés.

Pour certains, c’est tout bonnement impossible. Il y a toujours à partir d’un moment un des deux qui voudrait beaucoup plus que de l’amitié. Et ça dévie le débat vers la question qui est de savoir où se situe la frontière entre l’amour et l’amitié. L’un est-il le prolongement inévitable de l’autre ? Ces sentiments sont-ils pareils, mais d’une force différente ? Être amoureux, aimer, adorer, c’est kif-kif, non ?
Puis vient la sexualité, que certains jugent indispensable et ne placent que dans l’amour d’un couple amoureux, sauf que leur certitude n’est pas valable par exemple pour les couples très amoureux qui n’ont pas ou peu de rapports ni pour les sexfriends et les plans cul dans lesquels l’amour n’y est pas du tout. En parlant d’amour, c’est l’occasion de remarquer qu’on manque cruellement de vocabulaire pour le détailler. On nous le surexpose à coups de feuilletons débiles, de reportages larmoyants, de télé-réalités, de romans à l’eau de rose. On le rend grandiose et tout le monde serait presque obligé de vivre une grande histoire d’amour comme dans les films pour réussir sa vie. Ils ont peut-être tendance à calquer les histoires de la fiction sur la réalité et à en dégager des règles absolues - règle n°1 : les amitiés entre un homme et une femme finissent toujours en histoires d’amour.
Il nous manque donc des mots pour différencier les sentiments qu’on regroupe dans le mot « amour » qu’on utilise comme fourre-tout ; on utilise le même pour dire « j’aime les spaghettis bolo » et « j’aime cette fille », alors que, j’espère pour cette fille, les sentiments ne sont pas identiques. D’un autre côté, c’est peut-être mieux, comme ça on vit l’amour, on le prouve, on l’éprouve plutôt que de le dire et le décrire, même si de nombreux auteurs l’ont fait avec excellence.

Pour d’autres, c’est possible et sans ambiguïté. En faisant de l’amitié un chemin à part de l’amour, mais qui suit néanmoins les mêmes codes, ils répondent à cette question avec un grand « oui ! ». Sans attirance sexuelle, l’affection est quand même grande et elle peut donner les mêmes déboires que pour un couple d’amoureux : le manque et la tristesse lors d’une longue séparation, les engueulades, la jalousie… des chagrins d’amitié, ça existe !

Au début, que ce soit pour l’amitié ou que ce soit pour l’amour, je crois le sentiment doit être le même. En lisant « Il y a, au-delà de tout mon discours et de ce que je puis dire particulièrement, je ne sais quelle force inexplicable et fatale médiatrice de cette union. Nous nous cherchions avant que de nous être vus » *, on ne peut identifier ni le début d’une relation amoureuse ni le début d’une relation d’amitié. C’est le début d’une relation, point. Ce qui compte, c’est aimer. Qu’importe la tournure que prendra la relation.

Alors finalement, ma belle, je m’en fous de la réponse à cette question. Je t’aime et puis c’est tout. On pourra effeuiller la marguerite autant de fois qu’on le voudra, ce sera toujours « à la folie » et « passionnément » qui sortiront, parce que c’est toi, parce que c’est moi*.

*Extrait des essais de Montaigne, « De l’amitié » dont on retient le « Parce que c’était lui ; parce que c’était moi ».

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s